Amenager une cour en gravier

Pas de panique chez Cédric ou comment aménager un cour en gravier ombragée

 

Etat des lieux de l’aménagement du jardin avant l’intervention de Stéphane Marie :

> Environnement climatique : Paris, climat océanique dégradé

> Sol : recouvert de gravier et uniquement des pots

> Exposition : ombragée

> Circulation : laisser le passage et l’espace pour mettre une chaise longue

> Vis-à-vis /vue génante : sans

AVANT

Capture d'écran 2016-04-06 10.50.27

Attentes des personnes faisant appel au paysagiste :

> Gestion et utilisation de l’espace : apporter de la verdure et de la couleur à cette cour toute grise

> Ambiance : contemporaine

 

Idées d’aménagement du jardin par Stéphane Marie :

dessin stephane marie Amenager une cour en gravier

> Structuration de l’espace en fonction de l’utilisation du jardin et de l’exposition :

alterner plantes en terre : arbuste en cépée et grimpante sur treillis contemporain.

séparer les 2 espaces par un gros pot coloré

fermer l’espace opposé par une haie en pot

 

> Proposition de la palette végétale et des nuances de tons choisis :

La création détaillée : cliquez sur l’image pour zoomer et voir le détail des plantations

alterner le plantes en terre : arbustes en cépée : ligusutrul texanum, pittosporum tenuifolia rose, Aralia japonica et de grimpantes adaptées à cette exposition sur treillis contemporain peint en blein lonicera chinensis, japonica, et un henryi persistant.

au dessus les ancienne sont enrichies de plantes « degoulinant » sur la palissade (lierre, et carex qui rappellent celles du mouton).

séparer les 2 espaces par un gros pot coloré planté d’un Michelia  et un pieris

fermer l’espace opposé par une haie en pot : Photinia pink marble

enfin pour la déco un mouton broutant un carré de carex.

 

   Amenager une cour en gravier Capture d'écran 2016-04-06 10.50.12   Amenager une cour en gravier couleur

> notre avis sur cette décoration de jardin :

L’aménagement de cette cour est simple et efficace on a aimé :

les arbustes à la base dénudée pour un port en cépée qui sort du gravier (trés américain comme esthétique)

l’alternance de grimpantes qui montent sur les palissades qui contraste avec les lierres qui « coulent » des jardinières.

le gros pot qui sépare les 2 espaces.

le mouton rigolo qui occupe l’espace sans l’étouffer.

pub-banniere-mjmt--horizontal-pour-pdp-final

Pour revoir ce replay silence ça pousse France 5

Pour vous inscrire à pas de panique

Laisser un commentaire