Un jardin exotique sur trois niveaux en climat océanique

Pas de panique chez Audrey et Sylvain

Etat des lieux de l’aménagement du jardin avant l’intervention de Stéphane Marie :

> Environnement climatique : Biarritz, climat océanique

> Sol : ordinaire

> Exposition : soleil

> Circulation : sans

> Vis-à-vis /vue gênante : sans

Le jardin avant :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Attentes des personnes faisant appel au paysagiste :

> Gestion et utilisation de l’espace : réaménager de petites restanques

> Ambiance : exotique, vacances

> Envie de décoration extérieure : naturelle

Idées d’aménagement du jardin par Stéphane Marie :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

> Proposition d’une ambiance exotique et méditerranéenne basée sur :

Choix des matériaux : tressage de noisetier  de couleur naturelle

Choix des objets de décoration jardin : 2 photophores de couleur

> Proposition de la palette végétale et des nuances de tons choisis : Stéphane Marie joue sur les contrastes de tons avec des plantes colorées essentiellement jaunes et orangées.

La création détaillée : 

Commencez par les plantes structurantes :

Ce réaménagement de jardin ne nécessite pas en l’état de plantes structurantes, ils est en effet déjà balisé par à sa gauche un palmier trachycarpus, et à sa droite un énorme hydrangea macrophylla. Il ne nécessite que d’être rempli de plantes.

Nota : Stéphane Marie explique la théorie du vide : la nature n’aime pas le vide et le comble automatiquement (ex : mauvaises herbes). Ainsi si vous ne voulez pas avoir de ces dernières il suffit de beaucoup planter et de serrer des plantes presque arrivées à leur taille adulte. Il n’y aura de cette sorte pas de place pour les indésirables.

L’étage supérieur est planté d’une haie mixte dont les plantes sont difficilement identifiables sur la photo (surexposition).

L’étage intermédiaire (B) où l’ancien plexiglas est remplacé par le tressage en noisetier (1) est planté d’espèces au style « exotique ».

pub-banniere-mjmt--horizontal-pour-pdp-final

Le jardinier paysagiste aurait pu aller plus loin surtout dans ce climat océanique qui s’y prête. J’aurai pour ma part mis d’autres palmiers résistants jusqu’à -15°C (dont butia capitata, chamaerops humilis), une touffe de bananiers (musa bajoo, variété résistante jusqu’à-12°C) et d’autre plantes à grosses feuilles si caractéristiques de cette ambiance. Et même pourquoi pas dans le fond un Gunnera aux feuilles exubérantes, car à Biarritz les précipitations abondantes auraient pu suffire. En fleurs,  des Cannas indica auraient été tout aussi indiquées.

En climat plus froid utilisez les plants de Tabac à grandes feuilles pour obtenir un effet similaire.

Stéphane à choisi :cliquez sur l’image pour zoomer et voir le détail des plantations :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Polygala myrtifolia (2), lavatères arbustives (3), gaura (4),  kniphofia (5), Sauge de jerusalem aux fleurs jaunes (12), leonotis (13)

Le long du mur à l’ombre du palmier  des ceratostigmas non visibles ici (cf retour de pas de panique de la semaine dernière),

Sur l’étage inférieur (A), le jardinier-paysagiste fait un jardin plus méditerranéen qu’exotique : rhubarbe (7), agapanthes (8), herbe à curry (9),  romarin rampant (10), ciste à fleur blanche (11), lavande (14).

Enfin dans l’angle disgracieux un gros pot de terre cuite qui ne craint rien sous ce climat planté d’un phormium tenax (15).

> notre avis sur cette décoration de jardin :

Même si à mon sens Stéphane aurait pu aller plus loin dans le coté exotique, il a réussi à faire un jardin sur trois niveaux au style sympa, coloré et qui devrait être assez facile d’entretien (désherbage réduit).

J’aime la touche de naturel avec le pot en terre cuite qui change des pots plastiques.

Pour revoir ce replay silence ça pousse France 5

Pour vous inscrire à pas de panique

plan jardin exotique en espalier

Laisser un commentaire