Talus méditerranéen contemporain en Bretagne

Pas de panique chez Karine et Christophe

Etat des lieux de l’aménagement du jardin avant l’intervention de Stéphane Marie :

> Environnement climatique : dans les terres en Bretagne, climat océanique

> Sol : un talus sec, drainant

> Exposition : nord

> Circulation : sans

> Vis-à-vis /vue génante : sans

 

Attentes des personnes faisant appel au paysagiste :

> Gestion et utilisation de l’espace :

> Ambiance : comtemporaine comme l’est la maison

> Envie de décoration extérieure : habiller l’impressionnant talus sous la maison

Avant

Etat avant l’étude d’aménagement paysager

Idées d’aménagement du jardin par Stéphane Marie :

> Structuration de l’espace en fonction de l’utilisation du jardin et de l’exposition :

A) Stéphane propose une plantation dense de vivaces méditerranéennes dans la partie basse.

B) La partie centrale déjà plantée de graminées sur une toile plastique, va être elle aussi densifiée afin de cacher cette bâche inesthétique.

C) La partie haute est marquée par deux énormes pots faisant sortir l’esprit contemporain hors de la maison.

> Proposition d’une ambiance méditerranéenne basée sur :

Une fois n’est pas coutume Stéphane Marie fait dans ce pas de panique un véritable exercice de jardinier paysagiste plutôt que de la décoration jardin, du coup l’ambiance est donnée par les plantes plutôt que par des objets.

Choix des matériaux : 2 énormes pots plastique de couleur

Choix des objets de décoration jardin : quelques petits photophores tempête rappelant la Bretagne.

 

> Proposition de la palette végétale et des nuances de tons choisis : Stéphane Marie joue sur les contrastes de tons avec des plantes grises et colorées.

La création détaillée : cliquez sur l’image pour zoomer et voir le détail des plantation

A) Stephane propose une plantation dense de vivaces méditerranéenne dans la partie basse.

talusmediterraneen

Commencez par les plantes structurantes : Une fois n’est pas coutume encore il n’y a pas de plantes structurantes mises dans la création de jardin du paysagiste. La structuration ici se fait par la mise en place sur le bord d’un alignement de plantes identiques qui vont délimiter l’espace talus, le séparant ainsi de la pelouse.

Une large palette végétale est choisie en se basant sur les plantes ayant résisté aux hivers précédents : marguerite du cap (1), et santoline (2) : mourant -10 °C.

Nota : il en effet intéressant de toujours observer les plantes en place ou dans le voisinage pour se donner une idée des réelles conditions environnementales locales.

pub-banniere-mjmt--horizontal-pour-pdp-final

Concernant le plan de plantation Stéphane Marie, créer des ensembles de plantes (3-4 de la même espèce) qui feront des taches. L’avantage est multiple :

>Effet visuelle plus naturel et créant des contrastes de feuillages

>Étaler les floraisons

>Se prémunir de la perte de tous les sujets de la plantation en cas de grand froid (les plus resistantes subsisteront).

Alternez les formes et les couleurs : ici floraisons bleu/violet, jaune et blanc

>plante rampantes grevillea lanigeraceanothus thyrsiflorusromarin rampant,

>buisson en boule haute : cistus, pitosporum microphyllum,

>buisson en boule basse : convolvulus cneorum, genista lydia,

>buisson graciles : cotinus grace ‘purple‘(7), genêt à balai

>graminées échevelées : Stipa,

>vivaces à fleurs hautes : tulbaghia violacea, coreopsis ‘golden hoop’, centranthus ruber, herbe à curry(6).

 

les tâches de couleurs fortes ici sont : genista lydia(3), armeria maritima OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA (4), et Vergerette de karvinski (5)

Nota : les plantes dites méditerranéennes apprécient pour la plus part les sols bien drainés. Elles sont donc adaptées à ce talus rocailleux, ce qui ne serait pas le cas dans un sol lourd, il faut alors ajouter du drainage au fond des grands trous (billes d’argile, sable de rivière, tuiles en terre cuite cassée…).

B) La partie centrale déjà plantée de graminées sur une toile plastique, va être elle aussi densifiée afin de cacher cette bâche inesthétique.

Nota : si vous optez pour une telle couverture synthétique sur une surface en pente, vous ne pourrez pas la cacher par un paillis naturel. La seule solution est de faire comme Stéphane Marie: la planter de plantes recouvrantes tel Pelargonium macrorhyzum par exemple ou comme ici de ceanothus ‘el dorado’, Cymbalaria muralis ruine de rome… et pour compléter les graminées : pennisetum ‘red buttons’, et milium effusum,

C) La partie haute est marquée par deux énormes pots faisant sortir l’esprit contemporain hors de la maison.

palmier potSont plantés un Butia capitata (-15°C), et Dasylirion serratifolium (-12°c et craint l’humidité au niveau du collet en hiver).

Cette touche de couleur supplantée par deux énormes plantes très géométrique vient apporter une note de contemporain dans ce jardin plutôt classique. Cela permet d’effectuer une continuité avec cette maison elle aussi contemporaine.

Seul défaut en cas de grand froid : la taille des pots rend impossible tout déplacement. Il faudra alors les recouvrir de tout ce qui vous passe sous la main : plastique à bulle, couverture, drap…plus il y aura d’épaisseurs moins le froid pénétrera dans la plante. Rappelez-vous qu’en pot les plantes sont plus sensibles au froid, leurs racines étant en contact direct avec l’atmosphère et non protégées par le sol !!!

Dans les régions plus nordiques choisissez le palmier Trachycarpus fortunei  plus résistant : -18°C.

Vous pouvez aussi opter pour des graminées de grande taille qui se plaisent en grands pots.

Astuces pour un grand palmier (stipe/tronc d’au moins 40cm) en pot, lorsque vous voyez que malgré les apports d’engrais il ne pousse plus aussi bien : au début de l’été, dépotez le, coupez les racine de 30 à 50% dans tous les sens (à la scie), puis replantez votre palmier dans le même pot avec de la nouvelle terre + corne broyée et arrosez abondement tout l’été, en ajoutant de temps en temps de l’engrais (corne broyée). Vous pourrez ainsi en profiter à nouveau quelques années. Cela marche aussi pour les palmiers d’intérieur : Phoenix roebellini

> notre avis sur cette décoration de jardin :

un aménagement paysager dans les règles de l’art, la petite touche Stéphane Marie avec ces pots éclatants.  Un beau projet très facilement reproductible.

Pour revoir ce replay silence ça pousse France 5

Pour vous inscrire à pas de panique

partenaire de l’annuaire du jardinage

 

Laisser un commentaire