Un petit jardin Japonais Parisien

Pas de Panique chez Catherine

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAménager un petit jardin Japonais à Paris

Etat des lieux de l’aménagement du jardin Parisien avant l’intervention de Stéphane Marie :

> Environnement climatique : climat océanique dégradé

> Sol : ordinaire enrichi en terre de Bruyere afin d’acidifier

> Exposition : mi-ombre

> Circulation : conserver le chemin dessiné par Catherine

 

AVANT

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Attentes des personnes faisant appel au paysagiste :

Remettre de l’ordre et aérer ce jardin parisien planté il y a quinze ans, comme de nombreuse personnes Catherine a fait l’erreur de planter dans la partie la plus proche des plantes au développement important, ce qui est très vite étouffant dans un petit espace .

Idées d’aménagement du jardin par Stéphane Marie :

Naturellement, en se basant sur les espèces déjà présentes (bambou, camélia, Skimmia, rhododendron) et sur l’envie d’ordre sans trop d’entretien, le Jardinier Paysagiste propose de réaliser un mini Jardin Japonais à Paris de 30m².

> Proposition d’une ambiance japonisante basée sur :

Suppression d’une grande partie des plantes exubérantes installées

Choix des matériaux : matières minérales dans les teintes de bleues qui permettent de réaliser un mini jardin zen appelé aussi jardin sec.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’aménagement d’un jardin japonais

Choix de différents paillis organisés du plus foncé au premier plan jusqu’au plus clair en arrière plan afin d’agrandir la profondeur de champ de cette petite surface.

 pub-banniere-mjmt--horizontal-pour-pdp-final

> Proposition d’une palette végétale de plantes japonisantes de petites tailles et de teintes vertes et bleues.

Pour faire un jardin japonais dans un petit espace, le jardinier paysagiste fait place nette en supprimant les plantes imposantes, et remplace celles-ci par des plantes de petite taille, naines, et surtout très structurées, graphiques c’est-à-dire de forme géométrique: ici conifères miniatures qui en plus ont l’avantage d’être persistants (pinus nigra (1), chamaecyparis obtusa (2), pinus mugo (3))

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une plante verticale à développement réduit, indispensable pour structurer l’ensemble :  ilex crenata (4) A l’inverse des buissons « coussins » apportent de la rondeur : pittosporum tobira ‘Nana’ (6), Pittosporum tenuifolium ‘Irène Paterson’ (7), rhododendron nain (10), skimmia japonica ‘Rubella’(12) abelia chinensis ‘Variegata’ (14), euonymus ‘Dan’s Delight’ (16). Pour un effet japonisant, installez tout ceci sur un paillis minéral sombre ponctué de quelques blocs plus massifs, du grès ou de l’ardoise par exemple.

Afin d’apporter un peu de légèreté, des herbacées : acorus calamus variegata (11),

En arrière plan dans la partie sombre, des plantes au couleurs vives, vert acide tel que choisya ternata ‘Goldfinger’ (13), leucothoe ‘Zeblid’(15),

Pour ajouter du contraste et de la fraîcheur avec un tapis d’Helxine (8).

> notre avis sur cette décoration de jardin :

Ce jardin reprend quelques grands principes à connaître pour une ambiance japonisante mais n’est pas encore à 100% ce que l’on peut appeler un jardin japonais.

A retenir :

– Les plantes tapissantes au premier plan, le buissons bas au second, puis les buissons hauts et arbustes en arrière plan.

– Différents paillis organisés du plus foncé au premier plan jusqu’au plus clair en arrière plan afin d’agrandir la profondeur de champ de cette petite surface.

Laisser un commentaire